Solution café pro écoresponsable, équitable et de qualité

5 conseils & astuces utiles à la dégustation d’un bon café

Contrairement à l’amateur de vin qui peut consommer son nectar sous réserve de l’avoir bien conservé, il manque une dernière étape de taille au fin connaisseur de café pour enfin en apprécier toutes les saveurs. Se soucier de la quantité et de la qualité de l’eau, du calibre de la mouture et s’équiper d’une machine adaptée… Passage en revue des trucs à savoir pour un café au goût mémorable !

Il y a deux écoles ! Consommateur de café en capsules, la mouture, déjà préparée, sera différente en fonction des marques : leur précision est millimétrée, en adéquation avec la bonne extraction, le goût sera ainsi toujours le même. Pour ceux qui souhaitent participer aux dernières étapes de fabrication avant dégustation : la mouture dépend non seulement de votre type de cafetière mais également du format que vous voulez savourer. Par exemple, pour un expresso, privilégiez une mouture très fine. Le degré de broyage des grains, le passage de l’eau et l’épaisseur de la mouture auront une influence sur le goût de votre café, sa couleur, sa texture et son onctuosité.

La pression, que l’on compte en unité de “bars” est nécessaire pour l’extraction des arômes. Une mouture épaisse nécessite davantage de pression pour une parfaite extraction. 19 bars apparaît comme la pression idéale afin de percer la capsule, réaliser la pré-infusion puis extraire la boisson dans votre tasse.

À savoir :  la mouture industrielle est plus économe en énergie et n’altère pas le goût contrairement aux machines semi-professionnelles. Équipées de disques en acier plutôt qu’en céramique pour la plupart d’entre elles, elles peuvent légèrement brûler la mouture et lui donner un goût différent en tasse.

Un grand oui ! Le fait de mouiller le café contenu dans la capsule avant l’extraction a pour objectif de libérer un maximum d’arômes. À noter que l’eau doit être au minimum à 90 degrés.

Pochoirs ou latte art… La mode des cafés servis avec un joli dessin fait un carton dans les coffee shops mais pourtant, ils cachent ce que la crème peut révéler. On lit mieux dans la crème de café que dans son marc ! Sa couleur en dit long sur la qualité de la température et du réglage de votre machine. Elle est épaisse ? Votre café contient davantage de robusta. Elle persiste au fur et à mesure de la dégustation : un bon indice sur la qualité du cru !

À noter : vous obtenez une crème marron claire ? tout indique que votre café est réussi. Si la crème revient à sa place après avoir posé sa cuillère, c’est gagné !

Deux points à considérer avant de vous installer confortablement pour savourer votre tasse fumante : porter attention au dosage du café et à la qualité de l’eau. Pour éviter le gaspillage et aller dans le sens d’une consommation plus raisonnée, le grammage parfait est compris entre 6 à 7 grammes, au-delà, le goût ne sera plus puissant ce qui n’est pas nécessaire. En revanche, il sera altéré si l’eau du bac n’est pas changée tous les jours. À titre d’exemple, un bac d’un litre est largement suffisant pour une consommation qui s’élève jusqu’à 20 cafés par jour.